NOS PROJETS EN COURS ET RÉALISÉS

Projet n°
51
Montant
€ 500.000
27/05/2010
Lieu
Divers - Chili
Exécution
2010
Association
Fondacion Un Techo para Chile (UTPCH) asbl
Projet
Un toit pour les sinistrés du tremblement de terre de février 2010
Description

Le séisme du 27 février 2010 a détruit ou endommagé sévèrement plus de 500.000 logements au Chili ; il était de magnitude 8,8 : le plus violent depuis un siècle. Il est indispensable que des ONG interviennent pour aider à reloger provisoirement les dizaines de milliers de familles chiliennes qui en ont été victimes.

Cette association, créée en 1997, a démontré sa capacité à intervenir dans de telles circonstances en Amérique du Sud et Centrale, en mettant à disposition des familles les plus touchées près de 100.000 maisons provisoires dans des zones sinistrées, notamment au Pérou, au Mexique, au Costa Rica, au Salvador, au Brésil et au Nicaragua.
Sa mission actuelle est de fournir un toit à 40.000 familles dans les six mois qui suivent la catastrophe, ce qui s’avère urgent au vu des conditions climatiques rigoureuses dans les régions les plus touchées.
En date du 20 avril 2010, 9.111 maisons préfabriquées en bois ont été réalisées avec l’aide de plus de 30.000 bénévoles de tout le pays, et de nombreux dons de la population et d’organisations internationales.

La recherche de financement se poursuit, l’objectif voulu étant actuellement couvert à 67%. Les collèges, les universités, l’armée, les pompiers et de nombreuses collectivités se sont portés volontaires pour assurer la main d’œuvre.

Un montant de € 500.000 est alloué (en deux phases), ce qui permettra, selon un plan et un calendrier précis, de construire dans la région del Maule 444 maisons antisismiques de 18m² chacune, dans les communes de Canquenes, Parral, Constitucion et Retiro.
Les maisons sont attribuées aux familles les plus pauvres selon une sélection faite en coordination avec les autorités et les leaders des communautés locales. D’une durée de vie de 8 à 10 ans, elles sont construites sur le terrain d’origine ou, si celui-ci est trop dangereux, sur d’autres terrains cédés par les communes.
Le gouvernement s’est formellement engagé à mettre en œuvre des mesures définitives dans un stade ultérieur.

Un montant de € 500.000 est alloué à ce projet.

Evolution

Les maisons ont été construites avec un retard de 3 mois, nécessaires aux travaux de déblaiement, voiries et raccordements, mais aussi grâce à l’intervention de 2.200 bénévoles (12/2010).