NOS PROJETS EN COURS ET RÉALISÉS

Projet n°
90
Montant
€ 180.000
3/07/2012
Lieu
Bruxelles - Anvers - Belgique
Exécution
2012/2014
Association
Médecins du Monde Belgique asbl
Projet
Sans-Abri et Santé
Description
L’association a réalisé en 2009/2010 une étude des besoins médicaux, paramédicaux et psychiatriques de la population des sans-abri estimée à 2.000 personnes sur la zone bruxelloise.
En 2011, elle a obtenu une allocation (voir projet n°67) pour formaliser une pratique sanitaire adaptée tout en assurant les premiers soins auprès du SAMU social.
Le modèle, susceptible d’être reconnu par les autorités compétentes, doit encore être validé par un groupe d’experts. La sensibilisation du monde politique a pris du retard du fait du manque d’interlocuteurs durant la crise gouvernementale que la Belgique a traversée.

L’association présente un nouveau projet d’une durée de trois ans au cours de laquelle elle élargit son champ d’action auprès de deux centres d’accueil en été et cinq en hiver, à Bruxelles et à Anvers. Elle y ajoute une approche « mobile » avec un « Bus », servant à toucher les individus qui ne vont pas dans les centres d’accueil.
Les données épidémiologiques sur l’état de santé de cette population permettront de fournir une estimation réelle du coût des soins nécessaires et de la médecine préventive à mettre en place. Entretemps le modèle de pratique des soins aura été validé.

Sur ces bases, le plaidoyer politique pourra être défini et les négociations avec les différentes autorités entreprises. La finalité de ce projet est la reprise structurelle et financière de l’organisation et des soins par les pouvoirs publics, au niveau fédéral.
Des publications d’information via différents médias auront pour vocation de sensibiliser le monde politique et la population.

Le budget total présenté est de € 180.000, soit € 30.000 par semestre. Il couvre l’ensemble des frais. Les dépenses sont relativement modestes au vue de l’ampleur du projet, ce grâce à la participation de nombreux bénévoles (médecins, infirmiers, aides médicales et paramédicales diverses). Quant à l’opération « Bus », elle est réalisée avec le concours des sociétés de transport urbains.

Evolution

Au 31 décembre 2012, le programme a permis à 2.000 personnes sans-abri de bénéficier de 7.000 consultations médicales avec création d’une base de données médicales. Cinq lieux de consultations de nuit ont été ouverts. Des liens ont été construits avec les centres d’accueil d’urgence et les centres de soins de jour en vue de l’intégration des personnes dans le système de santé officiel. L’axe prévention a été mis en place et fonctionne (couverture vaccinale, réduction des risques de maladies infectieuses, hygiène, assuétudes). Le Parlement a été informé, et les gouvernements bruxellois et fédéral également. Les milieux académiques observent le dispositif.
Au programme de l’année 2013 : stratégie des soins mobiles, dossier médical individuel, et poursuite de volet politique avec une étude qualitative sur les violences liées au genre.
Le travail de plaidoyer a permis d’inscrire la problématique de santé des sans-abri dans le programme du nouveau gouvernement régional bruxellois. Un plan intégré de lutte contre le sans-abrisme a été approuvé par le gouvernement et la thématique « santé » y est amorcée. En ce qui concerne le dispositif mobile, le concept de ligne 0,5 (c’est-à-dire la démarche nécessaire pour aller chercher les exclus dans leurs communautés et les amener vers la 1ère ligne de soins) est devenue un vocable courant dans le secteur des soins de santé bruxellois.
Le Plan Santé du gouvernement est attendu pour décembre 2016.