NOS PROJETS EN COURS ET RÉALISÉS

Projet n°
141
Montant
€ 13.000
24/12/2015
Lieu
Intifirkit - Niger
Exécution
2016
Association
Azawagh asbl
Projet
Puits d’Intifirkit
Description

Cette association revient vers nous (voir le projet n°73) pour ce nouveau projet au Niger dans la province de Talhoua entre Niamey et Agadez, dans le désert du Sahel.
C’est une zone que cette association connaît bien par les actions qu’elle y mène depuis 2005 au profit d’une population d’éleveurs de bovins nomades d’origine Peuls.
Le Niger reste un des pays les plus pauvres du monde avec un indice de développement humain classé 186ème sur 187.

Les principales réalisations acquises par l’association avec le concours des populations sont :

  • L’approvisionnement en eau de la population et du bétail par forage de puits : six puits réalisés (forage de 20 à 116 mètres) formant un réseau autour de la zone de pâturage comptant 5.000 à 6.000 habitants.
  • Le remplacement progressif de l’élevage de bovins par celui de chamelles, plus résistantes, et constituant d’excellents animaux de trait qui produisent lait et viande.
  • La construction d’écoles, au nombre de quatre actuellement, dont une financée par NIF en 2011. Le taux de scolarisation est à peine de 15% parmi les enfants en âge scolaire, faute d’établissements.

Le présent projet concerne l’achèvement d’un puits complémentaire commencé il y a six ans et qui n’a pu être terminé faute de moyens financiers.
La profondeur atteinte à ce jour est de 71 mètres, il en reste 20 à 25 à creuser (par fonçage) pour atteindre la nappe phréatique, puis le puits doit être cuvelé.

L’association, qui aide les populations dans d’autres domaines, ne peut réunir les fonds nécessaires pour  terminer ces travaux pourtant indispensables afin de maintenir la viabilité de la zone.
Le budget total s’élève à € 13.000, selon offre remise par un entrepreneur local compétent.

Une allocation de € 13.000 est accordée pour ce projet.

Evolution

Les travaux ont débutés en 2016, avec retard dû à la situation sécuritaire dans le pays qui reçoit de nombreux réfugiés poussés hors des frontières du Nigéria par Boko Haram. La région connaît également des difficultés sanitaires importantes, on dénombre de nombreux décès. Le puits est creusé à la profondeur voulue mais doit être cuvelé. Les travaux sont suspendus (07/2017) et seront repris par les autorités communales lorsque la situation le permettra. Un autre puits a été remis en état avec les matériaux disponibles sur le budget. L’objectif essentiel du projet envers les populations et le bétail est atteint. Un audit de l’état des divers puits du réseau a été fait et des travaux sont encore prévus pour éviter l’ensablement. Le projet peut être considéré comme terminé.