NOS PROJETS EN COURS ET RÉALISÉS

Projet n°
161
Montant
€ 80.000
12/06/2017
Lieu
Corail - Grand’Anse - Haïti
Exécution
2017/2019
Association
Pro-Action Développement asbl
Projet
Projet d’Amélioration durable de l’hygiène et de la santé pour les communautés rurales enclavées de Corail en Haïti.
Description

L’association Pro-Action Développement (PAD), créée en 2004, a pour objectif de mettre en place, de réaliser et d’appuyer, en collaboration avec des partenaires locaux, des projets de développement ciblant les populations les plus démunies.

En 2004, un premier projet Assainissement Eau potable et Hygiène (EAH) a été mis en œuvre dans des communautés rurales de l’est du Malawi, suivi d’un second en 2006, ciblant plus particulièrement les écoles. En 2010 et 2014, en collaboration avec l’OPDE, deux projets ont été initiés au Burundi (communes de Mutimbuzi et Gihanga).

Le programme EAH en Haïti « sante m se richès mwen » (ma santé c’est ma richesse) a été lancé à Corail fin 2012. Il a pour but d’améliorer durablement l’état de santé des communautés enclavées de Corail et se décline en plusieurs volets : la sensibilisation du grand public, des écoles, des communautés rurales, des communautés urbaines et  la mise en place de structures communales et régionales permettant la pérennité des actions entreprises.

Un meilleur environnement sanitaire, un accès à l’eau potable et de meilleures pratiques de l’hygiène permettent d’améliorer la santé des communautés, notamment la réduction des maladies diarrhéiques chez les jeunes enfants. Cela a pour effet secondaire de baisser l’absentéisme à l’école et d’améliorer la productivité des adultes. Par ailleurs, dans les écoles, la mise en place de latrines lève un frein pour la scolarité des filles. En effet, en Haïti, la primaire dure 9 ans et scolarise les enfants jusque 14-15 ans, or l’absence de facilités sanitaires adéquates est une des raisons de l’abandon de l’école pour des jeunes filles.

Le programme EAH adopte une approche participative et ne s’appuie pas seulement sur la construction d’ouvrages hydrauliques ou sanitaires. Pour des résultats durables et pour s’assurer de répondre à de réels besoins, les communautés participent à des animations et à des formations à l’hygiène. Ces séances leurs permettent d’améliorer leurs connaissances et d’identifier eux-mêmes les changements à apporter, tant au niveau des comportements qu’au niveau des constructions à réaliser. Grâce aux consignes des animateurs, ils construisent les ouvrages simples (râtelier à vaisselle, système de lavage des mains.) et sont assistés par les maçons et techniciens du projet pour les constructions plus complexes (latrines ou points d’eau). Les communautés fournissent les matériaux locaux tels que sable et gravier ainsi que la main d’œuvre.

La pérennité du projet est pensée dès le début par la pleine appropriation des constructions par les communautés. En outre, ces dernières élisent un comité qui sera formé pour gérer durablement et entretenir les constructions collectives.

Dans les écoles, les professeurs sont également formés pour pouvoir dispenser des leçons d’hygiène et, dans chacune, un « club santé » est créé et animé.

Le projet cible 10 écoles rurales et 15 localités rurales de Corail avec la construction de 7 nouveaux points d’eau, de 2.000 latrines familiales, de 10 systèmes de lavage des mains dans les écoles et de 8 blocs latrines. Il vise la formation d’une centaine de professeurs et de 10 clubs santé.

Une allocation de € 80.000 est attribuée à ce projet.

Evolution

Le projet débuté en 08/2017 a pris fin en 06/2019. L’essentiel des objectifs est atteint dans le cadre du budget. Plusieurs réalisations complémentaires plus adaptées ont été menées à bien.