NOS PROJETS EN COURS ET RÉALISÉS

Projet n°
288
Montant
€ 96.200
17/12/2020
Lieu
PASSI - Philippines
Exécution
2020/2023
Association
COOPÉRATION HUMANITAIRE Luxembourg C.H.L. asbl Ong D
Projet
Pérennisation des programmes de protection, reconstruction et autonomisation de jeunes filles victimes de violences sexuelles
Description

Coopération Humanitaire Luxembourg, créée et reconnue comme ONG D en 1997, est principalement active au Népal et aux Philippines où elle se dédie à la protection et à l’éducation des jeunes filles à risques ou abusées, issues de milieux défavorisées ou de groupes ethniques minoritaires.
Elle tend à atteindre ce but en leur offrant un environnement sécurisé, un accès aux services de santé, et une éducation de qualité, en vue d’une vie adulte indépendante et d’une possibilité d’accès à une rémunération et un travail décent.

Les Philippines sont l’un des dix pays les plus touchés par le tourisme sexuel, en forte augmentation, et par l’explosion de la cyberpédocriminalité. L’exploitation sexuelle des femmes et des enfants sévit gravement dans les populations précarisées.

Le but du projet est de pérenniser les divers programmes mis en place tout au long de la collaboration de l’association CH Luxembourg avec son partenaire local, l’ONG Caméléon Philippines, elle-même encadrée et soutenue par Caméléon Association France.
L’ONG est présente depuis plus de 23 ans aux Philippines sur l’Île de Negros et de Panay, elle y a édifié trois maisons d’accueil pour filles victimes de violences sexuelles.

Elle a développé une réelle approche globale pour agir sur les causes et les effets de ces violences et a acquis une expertise reconnue envers ces victimes en matière de protection, de guérison et de réinsertion dans la société.

Outre ses actions en matière d’hébergement, de soins de santé physique et mentale, d’alimentation, de suivi psychologique, de scolarisation et de formation aux métiers et à l’insertion dans la vie sociale et économique, elle intervient aussi directement auprès des familles des victimes et des familles d’accueil. L’association agit également en matière juridique et dans la prévention et la formation des communautés et des institutions locales.

Dans le cadre de ce projet, il s’agit de permettre financièrement à l’association de poursuivre ces activités car il n’existe aucun autre dispositif public ou privé qui ait une approche globale en ces matières dans la région.

L’association doit cependant acquérir plus d’autonomie financière. En recherche permanente de soutiens financiers étrangers dont elle doit réduire sa dépendance, elle doit parvenir à impliquer davantage des bailleurs de fonds publics et privés, tant sur le plan local que national, tout en réduisant également ses propres coûts et dépenses.

Une stratégie d’autonomisation (et de sortie du cadre d’intervention du MAEE) a été définie et détaillée dans la présentation annexée à la demande (voir en annexes <Présentation complète du projet (MAEE), page 79 et suivantes).

Le budget d’une durée de 3 ans (septembre 2020 à août 2023) est de € 1.432.088.
Le M.A.E.E. du Luxembourg intervient à raison de € 900.000 (63%) et l’association locale doit rassembler des fonds propres à hauteur de € 270.000 (19%).

Sur le solde à financer (€ 262.088) la demande s’élève à € 192.400.

Une allocation de € 96.200 est attribuée à ce projet.

Evolution

En attente de confirmation des données définitives de début et fin de projet.