NOS PROJETS EN COURS ET RÉALISÉS

Projet n°
264
Montant
€ 28.750
10/06/2020
Lieu
IB’DNAZA - Niger
Exécution
2020
Association
TAGAST IN IMAWALANE asbl
Projet
Fonçage d'un puits avec pompage par énergie solaire pour le Centre scolaire d'Ib'Dnaza
Description

L’association et son partenaire local – une coopérative à présent intégrée dans l’association de développement TIFAWT, de droit nigérien, créée fin 2018 – soutiennent ensemble les activités du Centre scolaire (cycle primaire) d’Ib’Dnaza, dans les frais récurrents internes mais aussi externes : 60 enfants sont déjà en cycle secondaire au lycée de Tanout, placés en famille d’accueil, à plus de 100 kms. Le Trust puis la Fondation NIF ont apporté l’essentiel du financement des investissements durables successifs.

Le Centre scolaire accueille aujourd’hui 119 garçons et filles d’éleveurs nomades Touaregs et Peuls (un seul enfant par famille, les autres participent à la transhumance) dans des locaux construits en dur, avec sanitaires, dortoirs 7 jours/7 pour 60 d’entre eux – les autres sont en famille d’accueil aux alentours immédiats du site. Ils reçoivent 3 repas journaliers et une collation. Le logement des 6 enseignants et d’un gardien est assuré.
En 2019 (voir projet 197), un système d’énergie par panneaux photovoltaïques est venu compléter les installations et une aire maraîchère est à présent entièrement protégée.
Deux ouvriers s’occupent de l’entretien, du bois de chauffe et, avec les écoliers, des cultures.

L’objectif du projet est à la fois de diversifier les cultures de légumes sur l’aire maraîchère mais aussi, grâce à l’irrigation, d’en doubler la production annuelle actuelle (le climat le permettrait) afin d’apporter une nourriture plus variée et plus saine aux enfants tout au long de l’année et de limiter les achats, aujourd’hui indispensables mais très onéreux, entre les récoltes.
Des arbres d’essences natives seront plantés pour protéger les cultures et éviter l’ensablement de la zone.

La réserve d’eau en sous-sol est suffisante, grâce à son alimentation en eau de pluie, peu fréquente mais torrentielle, récupérée par la digue en gabion de 1,5 km réalisée en 2015 (voir projet 197) vers la nappe phréatique.
Le puits doit être foncé, le canal sécurisé, et une pompe immergée sera installée. Le site ne disposant pas d’alimentation d’énergie, des panneaux photovoltaïques (6.000 watts) sont prévus de même qu’un réservoir de stockage pour le Centre scolaire.

L’étude technique a été réalisée par un organisme compétent (Génie rural de Tanout). La nappe phréatique sera protégée.
Une entreprise spécialisée a été sélectionnée parmi d’autres.

L’association locale confie déjà des petites parcelles de terre à des familles ayant perdu leur troupeau (maladies, sècheresse, vols) et devenues semi-sédentaires, qui partageront leurs récoltes avec la coopérative. Le surplus éventuel pourra être vendu à des nomades de passage.
Il sera également possible d’abreuver un petit cheptel pour compléter l’alimentation en viande des enfants, actuellement limitée à 1 chevreau par mois.
Cette solution permettra d’importantes économies : deux puits anciens existent actuellement, ils sont trop éloignés, l’eau y est vendue chère et l’un d’eux est exclusivement réservé au bétail.

Le coût total des équipements et des travaux est de € 32.750.
L’association intervient dans le déficit des frais récurrents, dont les salaires (y compris ceux des enseignants et du personnel), dans l’achat des fournitures scolaires et de l’alimentation. Car si les parents et la coopérative contribuent, l’équilibre n’est toujours pas atteint. Ce projet permettrait de réduire le déficit.

Des dons récoltés à ce jour, la somme de € 4.000 peut être dégagée. L’association sollicite une intervention de € 28.750. Elle souhaite pouvoir réaliser les travaux avant la saison des pluies. Le délai d’exécution est fixé à 4 mois.

Evolution

Les travaux devraient débuter en octobre 2020 et se terminer en juin 2021.