NOS PROJETS EN COURS ET RÉALISÉS

Projet n°
46
Montant
€ 106.884
09/07/2009 – 10/01/2011 – 16/05/2012
Lieu
National - Rwanda - Burundi
Exécution
2011/2012
Association
Action Développement et Parrainages Mondiaux (A.D.P.M.) asbl – Ong
Projet
Enfants domestiques au Rwanda et Burundi
Description

Les estimations les plus basses chiffrent le nombre d’enfants domestiques à 340.000 au Rwanda et plus de 400.000 au Burundi.

Ces enfants, âgés de 12 ans et plus, pour la plupart orphelins d’au moins un des parents, analphabètes et sans aucune formation professionnelle, travaillent pour aider leurs frères et sœurs plus jeunes. Les prestations sont très longues et le salaire mensuel de 4 à 9€. Les autorités reconnaissent ce phénomène et son ampleur, mais aucune action spécifique n’a été mise en place en dehors d’initiatives privées.

Ce projet est mené conjointement par cette association, des organisations locales reconnues (au Rwanda : l’asbl CLADHO Collectifs des Ligues et Associations de Défense des Droits de l’Homme ; au Burundi : l’asbl Convergence pour l’Auto Développement des Domestiques et l’asbl Solidarité pour aider les sinistrés Burundais à Bujumbura) et soutenu internationalement par l’aisbl Iday International et la Fondation Roi Baudouin, Fonds Yaguine et Fodé.

Un projet pilote, étalé sur quatre ans, a été mené à bien au Rwanda par CLADHO, offrant aux enfants, sans leur enlever leur emploi, une formation de base suivie éventuellement d’une formation professionnelle.

Il a permis d’alphabétiser 100 enfants, pour 15 autres d’entamer une formation complémentaire, et pour ceux qui ont souhaité rester dans leur emploi, d’augmenter sensiblement leurs salaires grâce à leurs nouvelles compétences. L’organisation veille à ce que ces enfants aient un contrat d’emploi en bonne et due forme, enregistré auprès de l’autorité compétente.

Le présent projet, se basant sur cette expérience et son succès, se veut nettement plus ambitieux : il souhaite s’occuper de 450 enfants la première année et de 1.050 enfants la seconde, sur le Rwanda (250 – 350) et le Burundi (200 – 800). Il reste modeste par rapport à la dimension du phénomène, mais est suffisamment significatif pour servir d’exemple dans la perspective d’une action gouvernementale de grande ampleur, qui est l’objectif suivi par les acteurs internationaux. Les organisations locales sont encadrées et ont la capacité de réaliser ce projet.

Le budget total est de € 106.907 couvert à près de 60%. L’allocation couvre le solde à financer.

Il est probable qu’un complément de financement soit nécessaire pour accompagner la prise en charge par les gouvernements concernés.

Evolution

Le projet a réalisé la plupart de ses objectifs (fin 2010, 300 enfants de moins que le total de 1.050 annoncé, les cotisations des élèves ont été abandonnées). Comme présupposé une année de consolidation a été nécessaire et cofinancée à concurrence de € 25.000.

Le plaidoyer des enfants domestiques auprès des autorités et des instances internationales a été défendu avec succès : leur existence est reconnue officiellement par le Bureau International du Travail et des fonds ont été libérés. L’association poursuit ses actions dans le domaine de l’éducation.

Une seconde année de consolidation a été sollicitée par l’association pour pouvoir assurer l’année scolaire 2011/2012. Les fonds promis ne sont pas encore en sa possession et aucun délai n’a pu être obtenu. Une ultime extension de € 22.500 est octroyée, le rapport final est réceptionné.