NOS PROJETS EN COURS ET RÉALISÉS

Projet n°
202
Montant
€ 30.000
13/06/2018
Lieu
Dandora/Nairobi - Kenya
Exécution
2018/2019
Association
Programmes d’Aide et de Développement destinés aux Enfants du Monde PADEM asbl ONGD
Projet
Éducation et avenir pour les enfants de la décharge de Dandora
Description

L’asbl Programmes d’Aide et de Développement aux Enfants du Monde PADEM ONG de Développement nous est bien connue (projets 167, 175, 176 et 198). Elle vise à améliorer la qualité de vie des populations vulnérables, en particulier des enfants, dans les pays en voie de développement, à travers des actions durables basées sur le partenariat avec des acteurs de la société civile locale et la recherche constante de l’accomplissement des droits fondamentaux des bénéficiaires, dans le plus strict respect de leur culture.

La ville de Dandora abrite la gigantesque décharge de déchets de l’agglomération de Nairobi, la capitale du Kenya (4 millions d’habitants), et de ses environs.
Plus de 10.000 personnes travaillent sur la décharge, dont 55% sont des enfants de 4 à 18 ans, dont les parents ont des revenus insuffisants, qui trient et creusent à 80% pour trouver leur nourriture journalière.
Le nombre de ces enfants est en augmentation selon l’ANPCAAN, l’organisation gouvernementale kenyane en charge de la protection de l’enfance : 18% d’entre eux sont là depuis moins de 6 mois. Non scolarisés, ils sont contraints à participer à des activités criminelles et sont victimes d’abus sexuels. Leur état de santé est très préoccupant (plaies ouvertes, affections respiratoires, brûlures dues à certains déchets toxiques).

L’association, qui travaille depuis plus de 10 ans au Kenya, a comme projet de prendre en charge dans l’urgence, avec un nouveau partenaire local compétent et expérimenté (DADREG voir www.dadreg.org ), 20 enfants et 30 adolescents (garçons et filles à parité).
Ils seront soignés et nourris correctement, puis bénéficieront d’un soutien psychologique et d’un programme scolaire ou éducatif adapté à leur situation.

Pour les plus jeunes, la mère (et le père si présent) sera accompagnée dans la création d’une activité professionnelle lucrative permettant d’assurer les frais de scolarité et le paiement d’un loyer. Les premiers frais scolaires et de soins
de santé seront couverts et une réserve financera le lancement de la petite activité économique. DADREG suivra par ailleurs de très près le maintien à l’école des enfants au-delà de la période du projet.

Les plus âgés recevront une formation professionnelle à un vrai métier, dans le propre centre de formation du partenaire (inauguré en novembre 2016 grâce à la Fondation FORD) où plusieurs disciplines sont proposées.
Selon l’expérience acquise, à l’issue de ce type de formation, 60% des étudiants choisissent de créer leur propre activité et 28% ont trouvé un emploi salarié.
Un montant alloué permettra l’achat de « kits professionnels » et le paiement de 3 mois de loyer. Le remboursement, dont l’ensemble des bénéficiaires sont solidairement responsables, se fait en moyenne sur une période de 6 à 8 mois dans un fonds collectif d’épargne, en vue de financer la formule et de pérenniser le projet.
On peut estimer qu’à l’issue du projet, débuté en février 2018 (durée 1 an), 120 personnes quitteront définitivement la décharge.

Le budget du projet est de € 51.023. Il n’est pas couvert par le M.A.E.E. (Ministère des Affaires Étrangères et Européennes du Luxembourg) mais des fonds privés ont déjà été réunis à hauteur de € 14.000.
L’association sollicite une allocation pour le solde de € 37.023.

Une allocation de € 30.000 est attribuée à ce projet.

Evolution

Le projet a été interrompu par manque de compétences auprès du partenaire local. Des mesures ont été prises et la fin du projet est reportée à fin 2020.