NOS PROJETS EN COURS ET RÉALISÉS

Projet n°
197
Montant
€ 10.410
13/06/2018
Lieu
Ib’Dnaza/Sud Ténéré - Niger
Exécution
2018
Association
Tagast in Imawalane – Aide aux Touaregs asbl
Projet
Éclairage intérieur des bâtiments de l’école d’Ib’Dnaza
Description

L’asbl Tagast in Imawalane (Sauvegarde des Éleveurs nomades) nous est bien connue (projets 21, 42 et 119). Elle vient en aide depuis 2003 aux populations nomades Touaregs et Peul de la zone d’Ib’Dnaza, une zone désertique du Sud-Ténéré au Niger.
Ces populations, dont le point de ralliement est le puits datant de 1917, ont fait l’objet de graves discriminations de la part des autorités, une situation légèrement améliorée avec le temps.

L’association a mis en place la coopérative Ekèw qui a permis aux huit tribus nomades de mieux coordonner leurs actions et la gestion de leurs biens (mis en commun du bétail) et outils (camion de transport du bétail, centre vétérinaire, moulins à grains, magasin d’entreposage, boutique de vente). Ce faisant, elles ont augmenté leurs revenus qui restent cependant toujours précaires.

En 2008, à la demande des populations, l’association crée un petit centre scolaire, composé d’une classe et un dortoir, seul accès à l’éducation pour les enfants des nomades.
Ce centre, reconnu par les autorités mais non subsidié, bénéficie actuellement à 122 enfants, garçons et filles, tous pensionnaires (4 dortoirs protégés pour les filles, 4 pour les garçons, douches et latrines séparées). Les enfants sont entourés de six professeurs, deux cuisinières, deux aides à l’entretien.  Les enseignants sont logés individuellement. Un bâtiment santé, une cuisine et un bloc de 5 magasins d’entreposage ont également été construits.

L’association comble le déficit local en matière de salaire des enseignants, de nourriture, de frais de logement, de matériel scolaire. La gestion du centre est confiée au partenaire local Ekèw, représentée par Ismaghil, un ancien étudiant de L’UCL (Université Catholique de Louvain) originaire de la région.
Aujourd’hui, 30 enfants poursuivent leurs études dans le cycle secondaire dans des collèges à Tanout, Zinder, Agadez et Niamey. Ils sont pour la plupart en famille d’accueil. Huit enfants n’ayant pas de famille d’accueil sont hébergés dans une petite maison, leurs frais scolaires et d’hébergement sont couverts grâce aux dons de parrainage recueillis par l’association.

L’objet du présent projet tient au fait que le site ne dispose d’aucune source d’énergie.
L’éclairage des classes et des dortoirs est minimal et représente des frais importants en piles et batteries (environ 13.000 unités par an, soit un coût de € 4.115).
La société Total a proposé de fournir des lampes LED, alimentées par des panneaux solaires individuels ou groupés, offrant un flux lumineux adéquat, simples à installer et garanties 2 ans. Plus de 5 millions d’unités de la marque sont déjà utilisées en Afrique.
Cette solution permettrait aux élèves de faire des devoirs et aux enseignants de préparer leurs cours et de corriger les copies dans des conditions de visibilité correctes.

Le budget est de € 8.030 installation comprise, exécutée par un homme de métier encadré par un technicien délégué par le fournisseur.
L’association n’a pas la possibilité d’intervenir dans cette dépense.

Une allocation de € 8.030 est attribuée à ce projet.

Evolution

L’installation n’a pu être réalisée selon le calendrier prévu suite à la défaillance du fournisseur choisi. Une alternative plus onéreuse proposée par une entreprise proche a été choisie. Elle assurera l’éclairage et la mise à disposition de prises électriques dans les classes, dortoirs, logements des professeurs et locaux de services. Une partie de l’allocation complémentaire permettra au Centre scolaire d’être équipé d’un réfrigérateur. Les populations locales interviennent dans les frais supplémentaires à concurrence de € 1.000.