NOS PROJETS EN COURS ET RÉALISÉS

Projet n°
250
Montant
€ 75.000
9/12/2019
Lieu
TILFF - Belgique
Exécution
2019/2020
Association
Os'Mose Tilff asbl
Projet
Construction d’un centre de formation de chiens d’assistance pour personnes fragilisées
Description

L’asbl OS’Mose, née en 2010, forme des chiens d’assistance pour les personnes à mobilité réduite, épileptiques, autistes et les enfants atteints d’un handicap moteur ou d’une maladie rare. Elle souhaite les aider à (re)trouver une part d’autonomie et, pour beaucoup, leur proposer un compagnon de vie, qui allège aussi le quotidien de leur entourage.

L’association a déjà mis gratuitement 35 chiens d’aide à disposition de personnes fragilisées tandis que 17 autres sont actuellement en formation. Chaque animal a suivi un entraînement spécifique propre aux besoins de son maître.
Les chiens, majoritairement des Golden Retriever, sont sélectionnés dès l’âge de 6 semaines auprès d’éleveurs familiaux de grande confiance. Ils sont ensuite placés en famille d’accueil à 9 semaines où ils débutent leur apprentissage, deux fois par semaine (au centre et dans la famille), afin de familiariser le chien à certaines tâches simples : ouvrir/fermer des portes, allumer/éteindre des lumières, aider au déshabillage, apporter des objets hors de portée, … Il se poursuit jusqu’à ses 15 à 18 mois, époque à laquelle il sera présenté à un futur bénéficiaire.

L’apprentissage spécifique au futur maître prendra six mois au cours desquels des missions plus complexes seront enseignées telles prévenir une baisse/hausse soudaine de glycémie (personnes diabétiques) ou réagir en cas de perte de connaissance en appuyant par exemple sur un bouton d’alarme. Certains chiens sont même capables d’anticiper une future syncope, en prévenant leur maîtres, ils permettent ainsi d’éviter une chute.  Vers l’âge de 2 ans, le chien sera attribué et placé définitivement, puis suivra une dernière période de travail intensif de six mois à l’issue de laquelle le binôme chien/maître passera un examen afin d’être certifié – avec un contrôle 2 à 3 fois par an ou sur demande.
Vers l’âge de 10 ans, le chien est « retraité » en famille ou dans un foyer d’accueil et remplacé.

L’association est la seule en Europe à travailler de manière individuelle, adaptant l’apprentissage du chien d’aide de manière unique à chaque personne. Ses méthodes sont reconnues, elle est devenue une association de référence et a réussi à sensibiliser les opinions et à changer des règlements, notamment à convaincre les grands hôpitaux du pays d’accepter les chiens d’assistance dans leurs établissements.

L’association ne reçoit aucune aide de la part des pouvoirs publics, elle vit de dons privés, de services clubs et des évènements qu’elle organise toute l’année.

Les activités sont actuellement exercées sur un ancien site sportif de la commune d’Esneux, en province de Liège, dans des bâtiments inadaptés et devenus avec le temps, insalubres.
Suite aux modifications du plan d’aménagement de secteurs, l’association a été avertie de sa prochaine expulsion.
Elle a donc pris la décision de construire un nouveau centre après avoir obtenu de la commune d’Esneux, sous un bail emphytéotique, un vaste terrain bien situé.

La construction écologique (ossature bois, murs en paille et argile) répondra tant aux besoins en matière de formation des chiens d’assistance qu’à l’accueil irréprochable des personnes handicapées. Les fondations sont réalisées, la suite de la construction reprendra en mars 2020.
Un studio où les personnes handicapées pourront séjourner est prévu pour reproduire les conditions réelles avec leur futur chien et leur faire bénéficier d’un travail plus intense avec les éducateurs canins.
En outre, de réelles économies pourront être réalisées (énergie, gain en temps de déplacement).
Le nouveau centre permettra d’augmenter le nombre de chiens à offrir aux bénéficiaires.

Le budget des travaux est estimé sur base d’offres d’entreprises reconnues à € 560.000 (dossier complet transmis). De nombreux bénévoles sont volontaires pour certains travaux, dont le mobilier.

L’association a déjà récolté (événements et dons) la somme de € 335.102. Elle estime pouvoir encore réunir € 45.000. Un prêt bancaire de € 80.000 est accepté. Il lui manque environ € 100.000, somme qu’elle sollicite.

Une allocation de EUR 75.000 est attribuée à ce projet.

Evolution

Le projet est en cours. Les travaux devraient être terminés fin 2020.