NOS PROJETS EN COURS ET RÉALISÉS

Projet n°
31
Montant
€ 99.406
20/06/2008
Lieu
Région Potossi - Bolivie
Exécution
2008/2010
Association
K’Anchay ONG
Projet
Appui au processus éducatif de Communautés au nord de Potossi
Description

Cette association est une ONG reconnue, menée par un expatrié belge, ancien professeur dans un collège de Bruxelles.

Ce projet prend place dans l’Altiplano bolivien, à l’extrême nord du pays, et consiste à créer et équiper cinq nouveaux internats destinés aux jeunes élèves qui vivent très éloignés des villages et des bourgs. L’internat est pour eux la seule possibilité d’accéder à l’enseignement tant les distances sont grandes et les voies de communication (comme les chemins de montagne) difficiles. Il n’existe pas d’infrastructure publique de ce type.

Les internats existants accueillent les enfants après les cours, organisent des heures d’études et d’aide aux devoirs, assurent le perfectionnement de l’enseignement, la pratique de la lecture et l’approfondissement des connaissances.
Les élèves et leurs parents, habitués au travail productif, participent activement aux travaux de construction des bâtiments et à l’irrigation des cultures, serres et champs servant à nourrir les jeunes. Un élevage fait également partie de chaque réalisation. Les surplus de la production sont vendus au profit de l’internat.
Cette méthode permet de mettre en place et de propager des nouvelles techniques de culture, diversifiées, qui serviront ensuite aux habitants et amélioreront, dans le respect de leurs valeurs et leurs coutumes, leurs conditions d’alimentation et de santé.
L’enseignement délivré dans ces internats est donc traditionnel avec un fort accent agro-écologique adapté à la région et à la population.

Les frais de fonctionnement sont assurés pour partie par les collectivités locales et par des dons d’associations internationales telles que Caritas Espanola et Suisse, Kinder Missionswerk, Misereor das Hilswerk, Save the Children, Manos Unidas.
L’allocation couvre le budget de construction et d’équipement des cinq nouveaux internats selon devis détaillé, portant à quatorze le nombre d’établissements gérés par l’association. Cette somme permettra la scolarisation de 300 garçons et filles supplémentaires.

Une allocation de € 99.406 est accordée au projet.

Evolution

Le projet a dû être modifié. Seuls trois internats (Taracari, Carasi et San Marcos) des cinq prévus ont été ouverts, les municipalités de Panacachi et Coataca n’ayant pas concrétisé leur engagement d’assurer les frais de fonctionnement des internats à ériger dans leur commune. De plus, l’association Manos Unidas (Espagne) n’a pu libérer les fonds destinés aux frais de fonctionnement des trois premiers internats réalisés. Une modification de projet a été introduite et acceptée. Elle prévoit que les fonds non utilisés pour les constructions puissent assurer le fonctionnement des autres pour les exercices 2009 et 2010.

En 2011, les fonds ont été trouvés pour plusieurs années auprès de différentes associations internationales (Save the Childeren Canada et Manos Unidas Espagne) et des municipalités concernées. La construction des deux derniers internats est actuellement abandonnée.