NOS PROJETS EN COURS ET RÉALISÉS

Projet n°
21
Montant
€ 48.027
5/11/2007 – 3/08/2008
Lieu
Ib’Dnaza - Niger
Exécution
2008/2009
Association
Tagast in Imawalane – Sauvegarde des Eleveurs nomades asbl
Projet
Aide aux Touaregs d’Ib’Dnaza
Description

L’objet social de cette association est d’apporter son appui au développement des populations nomades d’Afrique, notamment les éleveurs Touaregs du Niger, qui ont particulièrement souffert des conditions climatiques et politiques ces dernières années.
Depuis l’indépendance des anciennes colonies, la population Touareg, disséminée entre plusieurs Etats, a fait l’objet de discrimination systématique de la part des différents gouvernements. Sa résistance a été réprimée brutalement, causant la mort de milliers d’individus et l’exode vers d’autres pays. Ces éleveurs estiment que l’élevage extensif traditionnel doit rester leur source principale de revenus.

L’association a prêté main-forte successivement à huit tribus (7.012 individus), qui nomadisent dans un rayon de 100 km autour d’Ib’Dnaza, en les aidant : à installer dans la région un magasin de stockage et une boutique afin de se procurer les produits courants à des prix corrects et stables ; à créer une coopérative pour la commercialisation du bétail à de meilleures conditions que celles offertes par des marchands peu scrupuleux – chaque éleveur pouvant de la sorte reconstituer son cheptel ; à se procurer un nouveau véhicule pour le transport des denrées et du bétail ; et enfin à créer un petit centre vétérinaire pour la sauvegarde de leur patrimoine. Toutes ces activités sont gérées par les tributs elles-mêmes et ne nécessitent pas d’apport financier complémentaire.

Ce projet, formulé par les populations nomades, concerne la création d’une école et d’un internat qui permettraient de scolariser environ 55 enfants, sans pour autant les arracher à leur culture. Cette attitude est inédite car traditionnellement, les enfants s’occupent de faire paître le bétail. Mais les parents se rendent compte que l’éducation de leurs enfants leur permettra, à terme, de prendre place dans la société civile de leur pays.

L’association ne peut s’engager seule dans ce projet, elle estime devoir rester prudente et être prête à intervenir pour maintenir ce qui a été réalisé jusqu’à présent.
L’allocation couvre le coût de la construction des bâtiments, tandis que l’association prend en charge les frais de fonctionnement et d’entretien.

Un montant de € 48.027 est attribué à ce projet.

Evolution

Une extension de l’allocation (€ 8.751) a été accordée pour faire face à l’augmentation des prix des matériaux et du transport. Les cours ont été organisés dès l’achèvement de chaque bâtiment, l’ensemble ayant été terminé en 06/2009. L’école accueille 70 enfants, en surnombre, et ne peut en héberger qu’une partie. Un second projet est à l’étude.