NOS PROJETS EN COURS ET RÉALISÉS

Projet n°
111
Montant
€ 80.000
23/12/2013
Lieu
Grand’Anse - Haïti
Exécution
2014/2015
Association
Pro Action Developpement aisbl
Projet
Accès durable à l’eau potable, à l’hygiène et à l’assainissement dans les écoles rurales du Département de la Grand’Anse
Description

L’association, spécialisée dans l’approvisionnement en eau potable en zone rurale, en construction de puits, latrines et locaux sanitaires, a mené plusieurs projets en Afrique avec succès (voir projet n°65).
Ses programmes de formation des populations sont complétés par un suivi externe rigoureux de la qualité de l’eau et de l’entretien des pompes. Petite par sa taille, cette aisbl est animée par des universitaires belges, entièrement bénévoles.

Haïti a connu un des séismes les plus violents et meurtriers de ces dernières décennies. De nombreuses ONG y sont toujours actives, mais essentiellement dans la région métropolitaine de la Capitale Port-au-Prince (25% de la population totale).
Le projet présenté se situe dans la zone nord-ouest de la presqu’île au sud du pays, région difficilement accessible de par son relief accidenté et le manque de réseau routier. La population vit dans une grande pauvreté (71% avec un revenu de moins de 2 USD/jour, dont les 2/3 sous 1 USD/jour).
La mortalité infantile et maternelle sont parmi les plus hautes du monde, le manque d’infrastructures sociales et médicales et les maladies causées par le manque d’hygiène et d’eau potable étant en grande partie responsables de cette situation.

Le projet proposé ici fait partie du programme global qui s’étend jusqu’en 2017 : il cible en 2014 et en 2015 l’hygiène et l’assainissement dans cinq écoles (cela concerne 2.000 élèves) et dans 10 villages (cela concerne 500 familles soit 2.500 personnes) de la région de la Grand’Anse. L’ensemble du processus, les moyens mis en œuvre et les résultats escomptés, sont parfaitement décrits dans la demande, tout comme le budget détaillé.

Le budget global pour cette tranche du projet est de € 183.735 (€ 33,4 par personne) déjà couvert par divers donateurs à raison de €103.132, la demande de financement s’élevant à € 80.000.

L’allocation de € 80.000 est accordée.

Evolution

Ce projet se termine mi-2016. Le volet écoles et le communautaire a été mené à bien, certains objectifs sont dépassés. Actuellement 2.200 élèves sont formés aux mesures d’hygiène tout comme le corps enseignant, et disposent de latrines et de locaux sanitaires approvisionnés par les citernes nouvellement installées et alimentées par des systèmes de drainages et de récupération d ‘eau de toitures.

Sur le plan communautaire, 10 localités volontaires ont participé au projet en réalisant elles-mêmes les travaux des constructions envisagées. Ce sont 80% des 700 ménages (environ 3.500 personnes) qui disposent à présent d’une latrine privée.

Le problème essentiel aujourd’hui est l’accès à l’eau car la nature du sol ne permet pas de creuser des puits et la plupart des sources se tarissent en été. L’association tente de trouver des solutions innovantes.