NOS PROJETS EN COURS ET RÉALISÉS

Projet n°
167
Montant
€ 35.000
12/06/2017
Lieu
Matam - Sénégal
Exécution
2017/2019
Association
Programmes d’Aide et de Développement aux Enfants du Monde PADEM asbl ONG
Projet
Lutte contre la mendicité forcée des enfants au Sénégal par l’éducation et la santé (région de Matam).
Description

L’association Padem vise à améliorer la qualité de vie des populations vulnérables, en particulier des enfants, dans les pays en voie de développement, à travers des actions durables basées sur le partenariat avec des acteurs de la société civile locale et la recherche constante de l’accomplissement des droits fondamentaux des bénéficiaires, dans le plus strict respect de leur culture.

Le projet a pour but d’améliorer les conditions de vie des enfants talibés de Matam afin de leur permettre de sortir de la rue. En effet, 47% des 562.539 habitants du département de Matam ont moins de 15 ans et 45% des familles sont pauvres. Cette extrême pauvreté couplée à certains facteurs culturels et traditionnels sont les causes du phénomène des enfants de la rue appelés talibés. Il s’agit de jeunes enfants, généralement des garçons, envoyés par leur famille dans des daaras (écoles coraniques) très loin de chez eux. Or les daaras sont loin d’être tous fiables, dans la plupart les enfants talibés sont forcés à mendier, à effectuer des travaux pénibles et dangereux, ou encore soumis à des sévices corporels. Dans le Matam, plus de 7 000 enfants sont dans une situation d’errance dans la rue et de mendicité, exposés aux risques et privés de leurs droits.

Le projet a vocation de mettre en place les activités suivantes :

  • Amélioration des conditions de vie des enfants talibés: logement, eau potable, couchage et moustiquaire, inscription à l’état civil et à des mutuelles de santé, activités génératrices de revenus aux daaras, amélioration de la nutrition;
  • Prise de conscience de la communauté, des leaders et des autorités locales sur le droit à une éducation de qualité et la lutte contre les abus faits aux enfants, notamment au travers de spots radio, de forums communautaires, de causeries et de Journées Mondiales;
  • Mécanisme de veille et de protection contre la maltraitance des enfants : comités de veille et plans d’action dans les villages afin de prévenir et repérer les nouveaux cas de mendicité, système d’alerte et de dénonciation des abus et exploitations des enfants ;
  • Amélioration des conditions et du contenu d’apprentissage dans les écoles et renforcement des compétences des acteurs de l’enfance en matière de PFTE (Pires Formes de Travail des Enfants).

Les bénéficiaires directs sont 1500 enfants, les bénéficiaires indirects sont la communauté locale.

La durabilité du projet sera assurée par l’inscription à l’état civil des enfants, les activités génératrices de revenus dans les daaras, les formations professionnelles pour les enfants plus âgés, le changement de mentalité de la population, les comités de veille et d’alerte,

Le coût total du projet (3 ans) est de Eur 190.073. Il est cofinancé par le Ministère des Affaires Etrangères et Européennes du Luxembourg à hauteur de Eur 152.058 et la Commune de Dudelange devrait apporter une aide de Eur 3.000. L’association recherche des fonds pour le solde.

Une allocation de € 35.000 est attribuée à ce projet.

Evolution

Le projet est en cours depuis début 2017. Il se déroule conformément au calendrier prévu.